LA RODIA – VENDREDI 25 FEVRIER26 février 20116 juin 2014YuLeS

Je ne sais pas comment conclure ce journal, j’ai peur que mes mots ne résument pas de manière juste la réalité de cette dernière journée.
Vendredi matin, après notre dernier filage quasi-parfait, nous étions très confiants, presque indestructibles.
Ensuite, le déjeuner s’est bien passé et après coup,  je me sentais très serein dans ces grandes discussions de fin de repas que nous avions cette semaine.
Puis, le temps s’est mis à défiler et à mesure que je sentais les heures courir, le trac commençait à s’installer sournoisement.
La fatigue s’est emparée de nous, Sébastien, Bertrand P. et moi avons « micro-siesté » et Bertrand C. et Michel ont travaillé tout l’après-midi peaufinant le son et les lumières.
Malgré ce court repos et tenu en éveil par le stress et la tension, j’ai senti la fatigue de ces derniers jours sur mes cordes vocales et je n’ai pas pu y faire grand chose, les seuls remèdes étant le silence et le sommeil. L’heure du restaurant est arrivée très vite, l’heure du concert encore plus vite.
Avant de me changer, je vais accorder mes instruments, j’entends quelqu’un qui crie mon prénom et je n’ai pas levé les yeux, c’est impossible de regarder le public à ce moment précis; il ne faut pas perdre sa concentration.
En loge, repassage, brossage de dents, on se prépare, c’est l’effervescence.
Amandine vient nous chercher, le grand chef Manou vient nous saluer et nous la souhaiter bonne…
Boum, nous voilà sur scène à 20h34 pétantes, la salle est remplie, grosse chaleur sur le plateau, on sent que les gens nous veulent du bien.
Deux heures plus tard, nous quittons la scène pour un bain de foule, à la rencontre de notre public.
Nous sommes heureux de notre concert imparfait mais vivant, le public a été très généreux et notre ressenti est bon.
Cette aventure humaine fût hyper intense et faite de beaucoup d’émotions que nous avons essayé de restituer au mieux sur scène. Les réactions du public nous ont fait sentir que le courant était passé.
Ce fût un grand plaisir de sentir Besançon nous soutenir et vibrer à nos sons. Merci à vous et encore un immense merci à La Rodia pour avoir permis cela.
A très bientôt ! 😀